Bio

2011 – PHANTOM SONGS & l’autre bout du monde

En 2010 nous avons moins tourné pour avoir un peu plus de temps pour faire un nouvel album. … Pour être franc, c’est aussi agréable de temps en temps de ne pas passer des heures à l’aéroport ou de ne regarder que par la fenêtre de la voiture. C’est si bien d’être un moment chez soi, voir des amis et vivre sa propre ville : Berlin… Nous étions quand même aussi un peu sur la route, entre autre à Idar-Oberstein, Erkner, Worms, Palerme/Sicile, Hitchin/Angleterre, Aranda de Duero / Espagne, Marcoussis/France et à Sarrebruck … et vous vous en doutez : être sur la route – c’est bien sûr aussi notre vie !

Cover: Phantom Songs

Les enregistrements pour PHANTOM SONGS ont commencé en février 2010 et ont duré environ un an. Pour la première fois nous avons enregistré dans notre propre studio. Nous avons pu expérimenter des sons et des voix sans limite de temps. Klaus Wagner qui travaille depuis longtemps avec nous en tant que co-producteur et notre invité producteur JD Foster de New York nous ont encouragés à sortir des sentiers battus. Du coup des détails ont pris des dimensions qui prenaient des semaines et des mois. De nouveaux mondes se sont créés, des horizons inconnus se sont ouverts et on a pu complètement se perdre…. en revenant finalement nous avons 13 morceaux qui relient tout ce qui nous tient à cœur. C’est excitant !

LAZY FRIENDS & PROMISES raconte l’histoire de notre voyage en haute mer.

Flyer: WOMAD Festival 2011

En 2011 nous allons en tout cas être plus sur la route. Nos tournées internationales nous emmènent maintenant jusqu’à l’autre bout du monde. De la France à l’Angleterre, en passant par les États-Unis, la Chine, l’Israël, la Jordanie jusque l’ Australie et la Nouvelle Zélande où nous avons eu la chance de jouer deux fois au festival WOMAD.

Il est impressionant de voir comment notre repertoire qui inclu aussi beaucoup de chansons en allemand est accueilli par le public à l’étranger. Nous nous rendons compte que l’essentiel lors des concerts est surtout le “comment” et moins le “quoi”. Au premier plan il y l’ambiance qui se transmet et moins la langue “parlée”. Ce que nous renvoit le public est à chaque fois hallucinant : “nous ne savons pas que vous les Berlinois êtes comme ça !” – mais comment alors ?

Kiki und Lüül

2010 – inspirer – lever les bras – expirer…

Après une année 2009 aussi dense, pas facile de se détendre pour préparer l’avenir à la coule !

Revenons sur les grands moments vécus en 2009 : El Dorado – le nouvel album, la grande tournée en Allemagne… deux tournées aux États-Unis (côte est et ouest)… de nouveau en Chine (cette fois à Shenyang)… le festival WOMAD en Angleterre: dans les loges on voit Coldplay et aux toilettes il y a Peter Gabriel à côté de toi. Il pleut sans arrêt et autour de nous il y a tous ces Anglais en extase avec leurs bottes en caoutchouc et les femmes en minijupe. En tout cas une de nos plus impressionantes prestations !… En plus nous avons été invités sur la scène de la BBC3 de Charlie Gillet : Charlie est LE héro de la radio et nous nous sommes sentis très honorés. Il est tellement chaleureux, un tel connaisseur de musique… et un bon critique. Sur sa scène au WOMAD il était prévu qu’on joue deux morceaux pour l’enregistrement de son émission de radio mais Charlie n’a pas arrêté de dire : “let’s not talk – let’s hear more of your music !” Nous étions vraiment à l’aise chez lui, sur sa scène et devant ses fans.

Charlie Gillett est soudainement décédé le 17 mars 2010 après une longue maladie. Avec lui un de nos critiques le plus importants, un ami et un fan fidèle nous a quitté.

Sa chanson préférée et souvent jouée sur la BBC a été  SON MYSTÈRE (Album : “Heimlich”).

Charlie Gillet auf BBC 3

L’été 2009 nous a concocté de très pittoresques festivals dans les pyrénées en Espagne, au pays basque et à Barcelone. Pour la x-ième fois nous jouions à notre festival préféré “Musicalarue”, à Luxey dans Les Landes. Puis l’invitation du Schleswig-Holstein-Musikfestival à Kiel, génial. Et à Hambourg nous avons joué à l’aéroport au terminal 1, le terminal d’où nous sommes partis le lendemain en Angleterre … En automne nous partions encore en Israël (énorme !), en Jordanie (inimaginable !) et à la fin de notre tournée internationale notre bonheur est comblé par le concert complet au Théâtre de la ville. Merci mille fois !

Paris - théâtre de la ville

2010 s’annonce créatif, créatif, créatif : nous préparons la sortie du grand “17 Hippies – Songbook” et deux autres œuvres sont en train de voir le jour… Pour avoir le temps de faire tout cela nous partons beaucoup moins en tournée cette année. Donc : soyez attentifs où, comment et quand nous nous pointons près de chez vous !

Straße Jerusalem

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de nous… Voici un petit résumé de notre histoire :

Il y a maintenant 15 ans que nous existons.

1995, avec un nom mais sans vrai programme, 17 HIPPIES voit le jour. Une idée fixe, un lieu sans définition géographique, un départ vers quelque chose dont on était curieux de savoir si ça réussirait un jour… ou non.

Après les premières années d’enivrement extatique, nous commencons à nous éloigner de l’étiquette d’un groupe fait de pièces et de morceaux.

Notre histoire ressemble aux personnalités de chacun d’entre nous : les influences pop-rock, la musique d’Europe de l’Est d’après la chute du Mur, tout ce background culturel et musical nous rapproche de l’histoire contemporaine de Berlin des années 1980 à nos jours.

C’est avec la volonté de bousculer un peu la fameuse rigueur allemande que nous montons sur scène, les premiers temps, en formation variable autour de 20 musiciens. De fil en aiguille, les scènes s’agrandissent, et le groupe se fixe rapidement à 13 musiciens. Contrebasse, banjo, ukulélé et guitare pour la base rythmique, sur laquelle s’élèvent les sons de violons, violoncelle, accordéons, clarinettes, trompette et trombone.

Notre répertoire s’enrichit au fil du temps, s’aventurant bien au-delà de la pure musique traditionelle. Les compositions sont au départ chantées en anglais, puis en français et finalement en allemand, témoignant fortement de l’ouverture sur le monde et de la diversité assumée de la troupe.

De tout cela découlent de multiples projets : composition de bandes originales de films, dont celle du magnifique film allemand “Halbe Treppe”, disque et tournée en commun avec les HURLEMENTS D’LEO sous le nom de HARDCORE TROBADORS, et la série de disques en side-line : «17 HIPPIES play…».

Ainsi, l’album «SEXY AMBIENT HIPPIES» fut un travail ponctuel sur une partie de notre répertoire: ajouter des batteries, des grooves, des sons électroniques, toutes sortes de choses auparavant étrangères à nos morceaux. Récemment, nous avons donné un concert avec MARC RIBOT, le guitariste de Tom Waits, que nous sommes fiers d’avoir immortalisé sur CD: «17 HIPPIES play Guitar featuring MARC RIBOT & JAKOB ILJA».

Un DVD sort en 2006 pour célèbrer nos 10 ans, il raconte quasiment toute notre histoire ! Jan Müller et Randa Chahoud nous ont accompagnés et ont fait des recherches approfondies pour monter ce DVD, composé d’interviews, d’histoires, d’images d’archives, de live et d’un concert entier enregistré au Kesselhaus de la Kulturbrauerei à Berlin en mars 2005. Ceux qui ne comprennent pas l’allemand seront ravis par la présence de sous-titres français et anglais !

La saison 2006/2007 promet d’être intense ! On reprend une collaboration avec le réalisateur qui avait déjà tourné le film «Halbe Treppe» il y a 3 ans. Cette fois-ci nous nous retrouvons sur la scène du Deutsches Theater à Berlin pour faire la musique de la pièce «Kasimir & Karoline», d’Ödön von Horváth. La première a eu lieu le 27 mai 2006. La pièce se joue avec beaucoup de succès jusqu’en 2008.

De septembre jusqu’à décembre 2007 nous enregistrons l’album «HEIMLICH». En 2007 nous donnons plus de 120 concerts !

Les tournées de 2008 nous emmenent dans plus de 10 pays. Et nous entrons en studio pour notre nouvel album «El Dorado». Nous faisons des concerts à Berlin et à Dortmund en partageant la scène avec le groupe BOOM PAM de Tel Aviv et Johnny Kalsi de Londres (Dhoal-Foundation).

L’album EL DORADO parait au printemps 2009 et nous sommes de nouveau dans plus de 10 pays en tournée. Debut de l’année 2010 il y a une petite pause de concerts : pour quatre mois nous nous libérons la tête et nous préparons de nouvelles œuvres. L’été prochain nous verra jouer sur une sélection de divers festivals en Allemagne et dans d’autres pays européens…

2009 – Nous donnons tout !

Le nouvel album EL DORADO sort fin janvier en Allemagne et fin février en France. Pour se chauffer aux grandes tournées internationales de cette année nous commencons par un petit voyage en plein hiver sur la côte est des États-Unis et au Québec : il fait incroyablement froid et des tonnes de neige et du vent glacial nous amènent de New York City (Highline Ballroom) à Chicago (Old Town School of Folk Music) via Montréal (Sala Rosa) et Milwaukee (Alverno College). Et bien entendu : tout en voiture, et sans chauffeur ! Très impressionés par les gens de la région qui s’adaptent si bien au climat … comme si ça ne leur faisait rien ! En comparaison nous les Berlinois sommes de vraies mauviettes !!

Montreal

En février et mars nous partons en tounée El Dorado dans plus de 30 villes en Allemagne. C’est la première fois que Danda (Daniel Cordes) joue la contrebasse avec nous. Il remplacera dorénavant Carsten qui ne veut plus tourner autant. Il a décidé de passer plus de temps avec sa famille. Au début nous étions un peu choqués par sa décision mais on s’est dit : ça doit rester possible de faire des changements (parce que c’est normal !). C’est la première fois depuis bien longtemps que nous changeons un de nos musiciens sur une place tellement importante dans le groupe ! Mais de l’autre côté : Jouer avec quelqu’un de nouveau ouvre des possibilités inattendues – et la tournée avec Danda à la contrebasse se déroule au mieux. C’est l’année de la grande crise économique mondiale mais… nous ne la remarquons pas autant. Peut-être on vend un peu plus de t-shirts en soldes au merchandising… Mais en ce qui concerne le public il nous semble que la crise ne l’a pas encore trop secoué : les gens veulent de la culture, de l’extase – ou tout simplement de la musique… et nous.

La chanson ADIEU devient un morceau qui marque cet album. Et les chansons en dialecte “hessisch” nous restent fidèles en racontant des histoires de la vie à la compagne : UZ.

snake and ladder

Voilà la carte postale de la tournée de l’été ! Un vrai jeu de “serpents” et d'”échelles”. Nous commencons par Madrid en bas à gauche et nous sommes presque au bout en novembre à Tel Aviv – la ville printanière. Entre temps nous avons été en Espagne, Allemagne, France, Chine, encore en Allemagne, encore en France et encore en Allemagne, puis l’Angleterre et encore l’Espagne et encore les États-Unis (de Phoenix jusqu’à Madison via la Californie) et de nouveau l’Allemagne, la Suisse et la Belgique. Ouf ! Devant nous il y a encore Paris, Hambourg et pour la troisième fois cette année Berlin.

Bürgerfest I

Ce n’est pas trop de tourner autant ? Et bien non, nous avons la chance et le grand privilège de pouvoir faire le tour du monde avec notre musique, il n’y a rien de plus précieux pour un groupe !

Le comble de cette année 2009 ce sont les deux concerts au festival WOMAD en Angleterre (la scène principale et la scène de la BBC3 chez Charlie Gillett), le Schleswig-Holstein-Musikfestival, le concert à la Porte du Brandenbourg (voire la photo) à Berlin et le concert complet au Théâtre de la Ville à Paris…

Plakat: iLand in Israel

17 Hippies in Israel

Mais être en tournée ne veut pas dire qu’il n’y a que les grands évènements qui comptent ! Des petites surprises, des belles rencontres et des moments magiques à l’improviste nous enflamment autant : la coopération avec la scène musicale autour de “Boom Pam” à Tel Aviv et Jérusalem, le trajet en bus de l’Israël en Jordanie, le concert avec le groupe jordanien “Sign of Thyme” (Zam Za’atar) à Ammman … Cela nous a tellement inspiré ! Les festivals en pleine nuit au Pays basque et de revoir nos amis français sur des festivals en France… C’est trop beau… !

“Les Ogres de Barback” sortent leur magnifique petit livre pour enfant avec CD. C’est l’histoire du “Pitt Ocha” – et nous sommes fiers d’avoir contribué à cette très jolie œuvre avec la chanson “Papiyouchka-Polka”.

Par chance nous étions à Berlin pour la première du nouveau film de Andreas Dresen “Whisky mit Wodka”. Notre rôle est cette fois tout petit : un groupe de tango – les costumes sont énormes et les perruques nous rendent coquets.

Pour donner un point d’orgue digne de cette année à nous et notre public, nous faisons revivre la légendaire “Hippie-Haus-Tanz” au Kesselhaus à Berlin. En première partie nous présentons le musicien extraordinaire Elyas Khan de New York…

 

2008 – La Chine, l’Algérie, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Israël, et l’El Dorado!

Nous avons l’impression que l’année passe très vite ! Puisque nous voulons faire des enregistrements pour un nouvel album nous partons un peu moins en tournée… Ce qui veut dire “seulement” dans 10 pays !!

Plein de nouvelles rencontres nous inspirent : le groupe BOOM PAM de Tel Aviv avec qui nous passons 2 semaines à Berlin – répétitions et concerts ensemble sur scène. Il est prévu que nous repassons les voir en Israël pour un festival à Tel Aviv en novembre 2009.

Boom Pam

L’invitation du Centre Culturel Français et de l’Institut Goethe en Algérie est encore une énorme chance pour nous de découvrir un pays que nous ne connaissons pas du tout. Le voyage à Alger, Tlemcen et Oran est une véritable aventure. Les concerts sont pleins à craquer d’ados qui nous montrent à fond leur joie de vivre. Le pays est ruiné par la guerre civile et les années de la terreur, mais ses habitants sont curieux, chaleureux et ouverts… nous sommes stupéfaits et quand nous repartons dans notre patrie après 5 jours nous avons vu et compris déjà beaucoup de choses.

Fans in Algerien

Notamment qu’on ne peut pas se faire une image d’un pays qu’on ne connaît pas ! Nous nous en rendons compte aussi lors de nos concerts en Chine fin novembre. GuangZhou (Kanton) est située dans la zone de libre-échange de la Chine (au nord de Hongkong) et la ville n’est certainement pas comparable avec le “reste” du pays (qui est grand comme un continent donc nul part la Chine est égale à elle-même !)

Le public à GuangZhou est hyper réceptif et ils ont une farouche envie de faire la fête. Notre musique ne leur est sans aucun doute familière mais cela ne fait rien… Nous passons tous ensemble deux nuits merveilleuses sous les étoiles (10.000 Kantonais sont venus danser lors de nos concerts !) Dans de tels moments nous nous rendons compte que nous vivons tous sur la même planète. Nous allons probablement retourner en Chine en 2009, cette fois-là ce serait pour jouer à Shenyang.

Publikum in China

Une autre belle rencontre a lieu avec le Londonien Johnny Kalsi qui est batteur de “dhoal”. Nous l’invitons pour jouer un concert avec nous à la Radionacht du WDR à Dortmund : “17 Hippies & the Beat” reste un concert inoubliable. Pour la première fois nous avons un percussioniste qui joue avec nous pendant tout un concert !

Backstage mit Johnny Kalsi

Entre deux tournées, nous commençons à enregistrer notre nouvel album. Cela veut dire : revenir et s’installer “tranquille” au studio. De toutes nos idées nous choisissons 12 morceaux, les répétons et les enregistrons : “El Dorado” devient un miroir de notre créativité et de nos activités présentes.

2007 – 17 Hippies du monde

Ok d’accord, peut-être pas tout à fait… mais presque. Nous jouons en France, Espagne, Belgique, en Suisse, en Hollande, en Autriche, aux États-Unis et au Québec. Pour ne pas oublier les deux tournées zig zag à travers l’Allemagne avec notre nouvel album „HEIMLICH“ dans les bagages.

WANN WAR DAS illustre bien la direction musicale que nous avons pris.

Sfinks-Festival 2007

Beaucoup de highlights cette année. Le concert au Sfinks Festival à Antwerpen en Belgique est pour nous un vrai choc climatique. Nous étions la veille dans une petite ville en Espagne. Sur scène devant un chateau fort et devant un coucher de soleil magnifique à la ’carte postale’. Il a fait 42 degrés la nuit. Après deux heures de sommeil aux rêves chauds nous partons à 4h du matin au lever de soleil à l’aéroport de Barcelone qui est à 200 km.

Sfinks-Matsch

À Antwerpen il a plu depuis 3 jours, le site du festival est inondé. Après la chaleur en Espagne nous sommes ravis de ce temps. Ces nuages, ce rafraichissement ! L’organisation du festival (tellement aimable !) n’en pouvait plus de la pluie… mais ils n’avaient pas tous perdu leur bonne humeur. Nous grelotons dans les loges, étant trop fatigués pour être fatigués. Contents de toutes les boissons qu’on nous donne. Pour joindre la scène il fallait traverser de la boue glissante…. Et le concert ? Il a été juste FANTASTIQUE.

Chicago 2007

En septembre nous tournons aux États- Unis. Rempli de pancakes avec sirop d’érable…. nous roulons 6.000 km dans l’été indien. Le proprietaire indien d’un motel nous dit la maxime du jour: «Vous vendez des tickets pour vos concerts ? Vous êtes donc connus !»

Olympia - Paris

En décembre nous allons à Paris, y rencontrons beaucoup d’amis et puisqu’on y est déjà nous donnons à cette occasion un concert à l’Olympia. L’OLYMPIA ! Même en Allemagne tout le monde connait cette salle de concert légendaire… Le concert: mortel ! C’est ce qu’il avait encore manqué pour compléter l’année 2007.

…et qu’est-ce qui se passe en 2008 ?

Eh bien, nous allons enregistrer un nouvel album, faire des concerts chez nous et chez nos voisins, nous allons retourner aux États-Unis, jouer en Algérie, faire un projet génial avec un groupe d’Israël, reprendre notre rôle de musiciens dans la pièce de théatre „Kasimir & Karoline“ et puis on verra ce qui viendra. Il y a encore tellement de choses à découvrir…

Et comment dit-on déjà ? «Celui qui ne part pas, ne pourra pas revenir.»

Photos: ?, Kruisko, ?